Le meilleur pour ma santé

< RETOUR

OCTOBRE ROSE - Recherche médicale : On n'arrête pas le progrès

Auteur : ANNE VINCENT-SALOMON PRÉSIDENTE DU COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'ASSOCIATION RUBAN ROSE
Date de publication : 03/10/2020
Tags : santé

Traitement, dépistage, chaque jour des chercheurs s’impliquent et se mobilisent dans cette lutte et PharmaBest est fier de soutenir cette cause. Madame Anne Vincent -Salomon, Cheffe de service d'anatomopathologie à l'Institut Curie et présidente du Comité Scientifique de l'association Ruban Rose, dresse un état des lieux   

octobreRose-33.jpg

     

Les progrès et avancées dans le domaine de la recherche médicale contre les cancers du sein sont constants.

En plus des progrès en matière de traitements, la lutte contre le cancer du sein passe aussi par des progrès sur le dépistage du cancer du sein. Ces progrès concernent l'imagerie et également les tests génétiques de dépistage pour le cancer du sein.      

Progrès de l'imagerie

La mammographie éventuellement couplée à l'échographie est un examen qui est très fiable surtout avec les appareils modernes. Néanmoins dans certains cas, le diagnostic peut être difficile et de nouvelles techniques en cours d'évaluation, comme par exemple l'imagerie par résonance magnétique (IRM), sont utiles. Aujourd'hui existe également le mammotome. Le mammotome est un appareil qui permet de faire des biopsies larges du sein de façon plus facile et surtout plus précise. 

Des tests génétiques pour identifier des femmes à risque élevé

 S’il n'y a aujourd'hui encore aucun test disponible permettant de prédire pour une femme donnée son risque de développer un cancer du sein, la recherche se poursuit dans ce domaine.
Pour des formes particulières familiales de cancer du sein, on a identifié deux gènes (BRCA1 et BRCA2) qui sont associés à un risque élevé de cancer du sein. Ainsi lorsqu'on est en présence de formes familiales dans lesquelles un grand nombre de membres de la famille peuvent être atteints de cancer du sein (et éventuellement d'autre types de cancer également), on peut proposer un dépistage génétique qui permet d'identifier les femmes à risque élevé dans cette famille et de leur proposer une prise en charge adaptée dans le cadre de consultations d'onco-génétiques. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies
qui nous permettent de vous proposer un contenu personnalisé. Conformément à votre réglage “Do Not Track” nous n’utiliserons pas Google Analytics pour réaliser des statistiques de visites Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.